Grèves et mouvements sociaux à la CGTE – TPG

Après la grève de 1902 il faudra attendre 1910 pour que les traminots se retrouvent dans la rue. Quelques dates (malheureusement pas de documentation) :

1910, du 17 et 18 juillet, grève totale de deux jours.

1918, du 3 au 9 octobre, 6 jours de grève, non payée.

1918, du 12 au 14 novembre, grève générale : Introduction immédiate de l’exploitation de guerre des chemins de fer. Tous les employés étant soumis aux lois militaires doivent en conséquence reprendre le travail de suite. Malgré cet ordre, il ne se présenta qu’un petit nombre d’employés. Avec l’aide de citoyens dévoués, un service réduit fût assuré les 13 et 14 novembre.

1919, le 24 octobre nouvelle menace de grève.

1945, du 25 au 31 août, grève totale de 6 jours, à savoir :

Le samedi 25 août 1945, Genève est sans tramways. C’est le vendredi 24 août à minuit que la décision fut prise par plus de 500 employés, à la maison du Faubourg. La cause de la grève porte sur des questions d’augmentation de salaire.

Dans la population, on peut dire que l’immense majorité était du côté des traminots. D’innombrables lettres, télégrammes d’encouragement et de félicitations, de personnalité genevoise fut reçu par le syndicat. Les chauffeurs de taxis, chauffeurs d’autocars ont même réalisé une grève de sympathie de plusieurs pour soutenir les personnel de la CGTE.

Extrait de presse - Collection SNOTPG Greve CGTE 1902 - Collection SNOTPG

Greve CGTE 1902 - Collection SNOTPG Greve CGTE 1902 - Collection SNOTPG

Poème sur la grève - Collection SNOTPG

1946, du 25 mai au 2 juin, Grève totale de 8 jours, désavouée par le syndicat des cheminots, aucun secours de grève.

A suivre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.