Gare de Lausanne: le chantier de la décennie est lancé.

Communiqué de presse CFF, 29.06.2021

La Confédération, les Cantons de Vaud et de Genève, la Ville de Lausanne et les CFF ont donné aujourd’hui, 29 juin 2021, le premier coup de pioche du chantier d’agrandissement et de modernisation de la gare de Lausanne. Ce véritable hub de mobilité du XXIe siècle permettra de répondre au doublement de la fréquentation des trains et de la gare, attendu à l’horizon 2030.

La Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, Nuria Gorrite, Présidente du Conseil d’Etat du Canton de Vaud, Serge Dal Busco, Président du Conseil d’Etat du Canton de Genève, Natacha Litzistorf, Conseillère municipale de la Ville de Lausanne ainsi que Vincent Ducrot, CEO CFF ont exprimé leur satisfaction de voir commencer les travaux de la gare de Lausanne, après de longues années de procédure. Les quais seront élargis de sorte à renforcer la sécurité des voyageurs et allongés afin d’accueillir des trains de 400 mètres de long, offrant davantage de places assises. Les passages inférieurs seront complètement reconstruits. De deux actuellement, ils passeront à trois et leur largeur sera doublée pour permettre une meilleure répartition des flux des quelques 200’000 utilisateurs attendus chaque jour à l’horizon 2030. Les interfaces avec la nouvelle place de la Gare et avec la rue du Simplon seront entièrement remaniées. La gare sera directement connectée en souterrain avec la station des métros m2 et m3, facilitant de ce fait la circulation des voyageurs. La façade sud sera entièrement remodelée et la majestueuse marquise de la gare sera légèrement déplacée, mais préservée. 

Un carrefour ferroviaire d’importance nationale et internationale.

La mise à niveau de Lausanne, le principal nœud ferroviaire de Suisse romande, est essentielle au bon fonctionnement du système à l’échelle nationale, de Genève à St-Gall. Le réseau ferroviaire est comme un puzzle: pour pouvoir améliorer l’offre, il faut emboîter plusieurs pièces, à la bonne place. La gare de Lausanne et tous les projets connexes déjà réalisés, en cours ou à venir sont une pièce importante de ce puzzle. 

Ce chantier est, avec notamment celui planifié de la Gare de Genève, une des pièces essentielles pour garantir une mobilité durable aux habitants de la Métropole lémanique, deuxième région économique de Suisse. Une des premières priorités des chantiers liés à la gare de Lausanne est de réaliser les derniers éléments essentiels à l’amélioration du RER Vaud. Dès la fin 2022, quatre trains par heure et par sens pourront circuler entre Cossonay et Cully. Les CFF et le Canton continuent de réfléchir à de nouveaux sauts d’offres au fur et à mesure de l’avancée des travaux lausannois. 

La transformation de la gare agit comme un véritable moteur du développement urbain et donne à la Ville de Lausanne des opportunités importantes de refonte des espaces publics et de la mobilité autour de la gare. La future place de la Gare, véritable cœur de vie emblématique, est pensée pour être accueillante, conviviale, et végétalisée. Aménagée pour les besoins de toutes et tous, elle ne manquera pas de faire la part belle à la mobilité active et aux transports publics. 

Le montant des investissements dans la nouvelle gare s’élève à environ 1,3 milliard de francs, financés principalement par la Confédération (900 milions de francs), avec le soutien de CFF Immobilier (250 millions), du Canton de Vaud millions (90 millions) et de la Ville de Lausanne (15 millions).

Des améliorations par étapes.

Les travaux ont été organisés de manière à proposer des améliorations à la clientèle au fur et à mesure de l’évolution de ce chantier d’importance nationale. Les travaux préparatoires ont commencé. Ils ont pour but de mettre en place les installations de chantier, les palissades et le déplacement des réseaux (câbles électriques, eau, etc.). Ces préparatifs entraîneront des modifications en matière de mobilité autour de la gare, par exemple le déplacement de certains arrêts de bus. La rue du Simplon est également interdite à la circulation (ayant droit exceptés). Ces premières phases de travaux n’auront pas d’incidences sur l’offre et le trafic ferroviaires. 

Dès cet été, le chantier s’intensifiera, avec les premiers gros travaux, parmi lesquels la destruction des bâtiments des Epinettes, puis du Simplon. Dès la fin de l’année, les travaux monteront en puissance sur différents sites. Fin 2022, quatre trains par heure circuleront entre Cully et Cossonay. Selon la planification actuelle, le premier quai réaménagé sera opérationnel en 2025. En 2029, les cinq nouveaux quais seront en service, permettant la circulation de trains de 400 mètres de long dans toute la gare. En 2030, deux nouveaux passages inférieurs seront terminés, dont l’un permettra un accès direct à la plateforme muséale, et la nouvelle station du métro m2, sur son nouveau tracé, sera en exploitation. A l’horizon 2031, le métro m3, qui reliera la gare à la Blécherette sera en fonction. Dès 2032, le nouveau passage inférieur côté est et l’ensemble du nouveau pôle de mobilité seront en service. 

Des défis à la hauteur des ambitions de la nouvelle gare.

Construire la nouvelle gare de Lausanne en plein centre-ville tout en garantissant l’offre de transport et les services actuels constitue un énorme défi: les CFF devront assurer une offre de qualité durant les travaux (670 trains circulent chaque jour entre Lausanne et Genève), tout en maintenant l’accès à la gare à ses quelque 130’000 clients quotidiens. Ils poursuivront également une communication privilégiée avec les 30’000 riverains du chantier, en organisant de nombreuses possibilités d’échanges et de rencontres.

Une remarque ? Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.