En Chardon…

[imageframe lightbox=”yes” style=”border” bordercolor=”” bordersize=”0px” stylecolor=”” align=”none” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″][/imageframe] Source : TPG

Vendredi 18 septembre 2015, la première pierre symbolique a été posée,  en présence des autorités cantonales.

Le Magistrat, le Président a.i. du Conseil d’administration et le Directeur général des tpg ont scellé dans une capsule temporelle leurs messages de succès pour le futur dépôt et pour l’avenir de la mobilité à Genève, avant de démarrer officiellement la bande convoyeuse qui permettra d’évacuer les matériaux d’excavation du chantier de manière respectueuse de l’environnement. La mise en service du centre est prévue pour le premier trimestre 2019. 

[imageframe lightbox=”yes” style=”border” bordercolor=”” bordersize=”0px” stylecolor=”” align=”none” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″][/imageframe]Photographie SNOTPG

Luc Barthassat a enfin démarré officiellement la bande convoyeuse qui permettra d’évacuer 305’000 m3 de déblais sur les 485’000 m3 totaux (une partie a déjà été évacuée par camion). Le choix de la bande convoyeuse confirme les engagements des tpg en faveur du développement durable ; ce mode d’évacuation permet, en effet, de faire l’économie de 30’000 voyages par camions et affiche un bilan carbone trois fois inférieur à celui d’un transport des déblais par route. 

Vidéo de l’entrée de la bande convoyeuse (vidéo SNOTPG)

Le projet En Chardon en bref

En Chardon, un bâtiment de 34’000m2 au sol, pour 80’000m2 de surface brute de plancher répartis sur 3 niveaux, qui accueillera un dépôt de remisage et un centre de maintenance secondaire pour stationner et entretenir quotidiennement 70 tramways de 44 mètres de long et 130 autobus articulés de 18.75 mètres.

Un budget de CHF 329 millions formalisé dans une loi – L10834 – votée par le Grand Conseil le 22 mars 2012. La loi précise que le projet de construction sera financé par une subvention étatique de CHF 150 millions et par un financement propre de l’entreprise à hauteur de CHF 180 millions. CHF 160 millions sont financés par un emprunt obligataire émis par les tpg sur les marchés publics.

Ouverture durant le premier trimestre de 2019.

Quelques images du chantier

 [imageframe lightbox=”yes” style=”border” bordercolor=”” bordersize=”0px” stylecolor=”” align=”none” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″][/imageframe]Photographie SNOTPG

[imageframe lightbox=”yes” style=”border” bordercolor=”” bordersize=”0px” stylecolor=”” align=”none” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″][/imageframe]Photographie SNOTPG