BLS et Stadler présentent en exclusivité le FLIRT de dernière génération

La construction du premier des 58 nouveaux trains de BLS est achevée. Stadler et BLS ont présenté le train de type FLIRT au public pour la première fois aujourd’hui à Erlen. Dans le cadre du «lancement», les nouveaux trains ont été baptisés MIKA. Ils remplacent trois anciens types de véhicules et assureront l’expansion prévue des services sur le réseau de lignes de BLS. Les trains seront mis en service par étapes à partir de 2021. Avec le FLIRT de dernière génération, le système de protection automatique des trains GUARDIA ETCS développé par Stadler est utilisé pour la première fois sur les rails suisses.

Bernard Guillelmon, CEO de BLS, et Peter Spuhler, président du conseil d’administration et CEO ad interim du groupe Stadler, ont présenté le tout nouveau train BLS FLIRT au public pour la première fois à Erlen. Le lancement est l’une des étapes les plus importantes dans le processus de production d’un véhicule ferroviaire. Dans l’industrie, il est de coutume de célébrer ce moment de manière appropriée. Dans le cadre du lancement, les trains ont été baptisés MIKA. MIKA est un acronyme allemand qui signifie train polyvalent moderne, innovant et compact («moderner, innovativer, kompakter Allroundzug»). Le baptême des flottes de trains est une tradition chez BLS. Par exemple, les rames à deux niveaux de type KISS construites par Stadler roulent sous le nom de «MUTZ». Le nom des nouveaux trains a été choisi dans le cadre d’un concours organisé publiquement par BLS. 

Un train qui relie tout le monde

Bernard Guillelmon, CEO de BLS, se réjouit de ce nouveau train: «Notre MIKA relie les gens et les régions: il amènera bientôt nos clientes et clients à leur destination en toute sécurité et en tout confort sur le réseau du RER Berne et sur les lignes RegioExpress. Je suis convaincu que BLS dispose d’un train qui ravira ses passagers. Notre personnel se sentira également à l’aise sur son nouveau lieu de travail.» 

Dès le début, BLS et Stadler ont fait participer des représentants de la clientèle, des passagers sélectionnés et des organisations de personnes handicapées à la conception des trains à six voitures. Les trains du RER et de RegioExpress disposent de zones d’embarquement à plancher bas et spacieuses avec des zones de places debout, de grandes fenêtres, des espaces de rangement, des prises électriques en 1e et 2e classe et une bonne réception pour les téléphones portables. Ils sont à un niveau et mesurent 105 mètres de long. Les trains RegioExpress sont équipés d’une zone de restauration. Les trains pour le trafic RER (28 unités) et pour le trafic RegioExpress (30 unités) sont techniquement identiques. A partir de 2021, les trains seront mis en service par étapes. Les premiers circuleront sur la ligne Berne – Neuchâtel – La-Chaux-de-Fonds.

Les 58 rames automotrices de la dernière génération FLIRT remplacent trois types de véhicules plus anciens et rendront la flotte BLS plus homogène. Cela simplifiera grandement l’exploitation, la planification des ressources et l’entretien régulier des trains. 

Image BLS
Image BLS

Première utilisation de GUARDIA en Suisse

«C’est toujours un grand plaisir pour toute l’équipe Stadler de pouvoir développer et construire un nouveau train pour notre marché intérieur suisse en collaboration avec un opérateur ferroviaire suisse», déclare Peter Spuhler, président du conseil d’administration et CEO ad interim du groupe Stadler. Le nouveau système de protection automatique des trains GUARDIA ETCS de Stadler est utilisé dans les nouveaux FLIRT de BLS. C’est la première fois que ce nouveau développement est installé dans une grande série de rames automotrices en Suisse. «Bien que nous ne soyons entrés dans le secteur de la signalisation qu’en 2016, nous pouvons déjà offrir à BLS son propre système de protection automatique des trains, innovant et fiable. Cela nous rend plus indépendants en tant qu’entreprise, ce dont nos clients bénéficieront», a souligné Peter Spuhler lors des célébrations de lancement.  

GUARDIA se compose de matériel et de logiciels qui sont installés dans le train. La position, la vitesse et d’autres données sont affichées au conducteur du train et transmises au centre de contrôle. En même temps, des données telles que le permis de conduire peuvent être reçues. GUARDIA marque une étape importante dans l’histoire du constructeur de véhicules ferroviaires de Suisse orientale.

Une remarque ? Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.