Bilan du Léman Express


Après 18 mois d’exploitation, l’ATE a livré un bilan des infrastructures du Léman Express. Un sondage auprès de plus de 350 personnes et plusieurs visites de terrain ont permis de pointer les problèmes que rencontrent les usagers-ères et les solutions pour y remédier.

Une infrastructure bénéfique pour Genève

Le sondage mené auprès de plus de 350 personnes l’a démontré : Le Léman Express est salué pour son apport à la mobilité durable de Genève. Cette infrastructure, nouvelle colonne vertébrale de notre canton, a permis une refonte du réseau de transports publics et la création d’une offre compétitive et attractive au niveau de l’agglomération. La cadence et la fréquence des trains est jugée satisfaisante par une grande majorité des sondé-e-s.

Des aménagements problématiques

Les aménagements des gares sont par contre souvent critiqués. Les points notamment relevés sont le manque de signalétique pour s’orienter dans et autour de la gare, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite pas optimale ou les équipements dans les gares, qui sont peu attractifs. Ces gares, qui ont été présentées comme des pôles d’attractions pour les différents quartiers, ne remplissent pas leur mission et n’incitent pas les usagers-ères à s’y arrêter. Une réflexion large est demandée par les participant-e-s au sondage pour une meilleure intégration de ces infrastructures dans leur tissu urbain.

Les interfaces entre vélo et piéton doivent aussi être améliorées, en créant pour chaque mode des espaces réservés et non pas prôner une mixité qui peut être dangereuse pour tous.

Téléchargez l’entier du bilan (pdf)

Article source : ATE


Une remarque ? Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.