Le premier bus électrique de VBG prend de la vitesse

Le premier bus électrique de VBG prend de la vitesse

VBG étend sa flotte de véhicules à un bus électrique. Dans le projet pilote « E-Bus autonome en énergie », non seulement un nouvel eCitaro de Mercedes-Benz est testé sur la ligne d’innovation 759, mais également un système de charge de batterie innovant de Siemens. L’e-bus sera sur la route toute la journée sans avoir à retourner au dépôt pour recharger les batteries.

Sur la ligne d’innovation 759 , le VBG teste en conditions réelles les résultats des recherches actuelles relatives aux véhicules, aux infrastructures et à l’exploitation des transports publics au quotidien. Le projet « Bus électrique autonome en énergie » a notamment pour objectif l’exploitation fiable, durable et économique de la ligne d’innovation 759 avec des bus électriques. A partir du 1er septembre 2021, l’exploitation pilote d’environ un an du premier e-bus de la VBG débutera sur cette ligne. Le système de charge utilisé pour cela, avec le pantographe fixé au mât de chargement et les points de contact fixés au toit du bus, est le premier du genre – pour VBG, pour Siemens en Suisse et pour Mercedes dans le monde.

Avec l’e-bus dans le futur
Aujourd’hui, seuls les bus diesel sont utilisés sur la route 759. Ils parcourent environ 635 000 kilomètres par an et consomment environ 235 000 litres de diesel. Ceci est sur le point de changer. A moyen terme, la “Ligne Innovation 759” devrait devenir la première ligne de bus exploitée exclusivement par VBG avec des bus électriques. « L’objectif de ce projet de bus électrique est une exploitation fiable, durable et économique de la ligne d’innovation 759 avec des bus électriques. Nous sommes fiers de pouvoir utiliser le système de charge innovant de Siemens et l’eCitaro le plus moderne de Mercedes-Benz dans l’environnement d’exploitation réel », déclare Matthias Keller, directeur de VBG. Pour cela, différents prestataires ont été comparés en 2019. Au final, le système de charge Siemens a impressionné par sa puissante capacité de charge.

Pas de retour au dépôt
L’exploitation des bus électriques sur la ligne 759 innovation repose principalement sur le principe de la recharge en ligne. A cet effet, la batterie du bus électrique n’est pas chargée dans le dépôt pendant toute la journée de fonctionnement, mais à l’arrêt à l’aéroport de Zurich. Un bus électrique remplace un bus diesel et il n’est pas nécessaire d’acheter des véhicules supplémentaires. L’infrastructure de recharge nécessaire au fonctionnement des e-bus a été créée par Siemens à la gare routière de l’aéroport de Zurich en mai 2021. « La mise en service de ce système de recharge Siemens est une étape importante pour notre entreprise, car le projet marque l’entrée de Siemens sur le marché suisse des infrastructures de recharge eBus. En attendant, nous avons avec Bernmobil, la Verkehrsbetriebe Zürich et Transport Public Fribourg ont réussi à convaincre d’autres clients connus de nos solutions de recharge », déclare Gerd Scheller, Country CEO de Siemens Suisse. Dans la solution choisie, le pantographe est fixé au mât de chargement. Pour le chargement, le pantographe est abaissé sur les points de contact du bus et ses batteries sont chargées pendant que le bus est à l’arrêt. Ainsi, tous les véhicules ne doivent pas nécessairement être équipés d’un pantographe.

Phases du projet pilote E-Bus
Le bus électrique eCitaro vient de Mercedes-Benz. La taille de la batterie n’a pas été choisie pour être maximale, mais plutôt de manière optimale en fonction de la situation initiale. « Avec sa structure modulaire de technologie de charge et de batterie, l’eCitaro s’adapte parfaitement aux profils d’application individuels et aux souhaits de l’entreprise de transport. Nous soutenons ainsi la voie d’une électromobilité respectueuse de l’environnement dans les villes et les collectivités. Nous sommes donc particulièrement heureux de pouvoir offrir à VBG Verkehrsbetriebe Glattal AG la bonne solution pour leurs tâches exigeantes. Connecté à une première, car cet eCitaro est le premier modèle avec recharge via des rails de chargement », explique Frank Scherhag, PDG d’EvoBus (Suisse). Le courant de charge est composé à 100 % de sources d’énergie renouvelables qui, dans la phase pilote d’un an, sont toujours achetées auprès du réseau électrique normal. A moyen terme, le bus doit être utilisé en grande partie de manière autonome en énergie. L’électricité nécessaire au fonctionnement de la ligne 759 doit être produite localement et régionalement – par exemple avec des systèmes solaires sur les dépôts – et utilisée pour la ligne 759. Le bus électrique est exploité par Eurobus pour le compte de VBG. Si le projet pilote E-Bus est mené à bien, la ligne 759 sera alors successivement convertie en E-Bus dans le cadre du remplacement régulier des véhicules.

Source : Article presse V.B.G.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Dans les autres cas, veuillez me contacter par l’intermédiaire du formulaire de contact.

Une remarque ? Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.