Observatoire du trafic : Quelle reprise post-confinement ?

En partenariat avec HERE Technologies, Citec Digital analyse les données de trafic dans 3 pays d’Europe, aux premières heures du déconfinement.

Citec Digital s’associe à la plateforme technologique de données de localisation Here Technologies pour observer la reprise du trafic automobile en Suisse, France et Italie. Après 6 semaines de semi-confinement pour la Suisse, 8 de confinement strict pour la France et 10 pour l’Italie, ces trois pays entament désormais un lent retour à la normale.

Jusqu’à 87% de trafic en moins lors du confinement

Après une baisse drastique du trafic durant la période de confinement, va-t-on assister, avec la reprise au retour du tout- voiture ? Pour suivre au plus près l’évolution du trafic post-confinement, l’Observatoire du trafic analyse les données d’axes structurants à Genève (Bardonnex-Vengeron, Pont du Mont-Blanc, Ponts du Rhône), Lyon (Quais du Rhône) et Turin (Tangenziale Nord). Ces données, qui couvrent la période d’avant, pendant et d’après confinement sont actualisées chaque semaine et accessibles sur le site de l’Observatoire.

Que retenir de la première semaine de déconfinement ?

Sans surprise, les trois pays connaissent une reprise du trafic automobile soutenue. Turin, qui avait déjà eu une forte augmentation la semaine du 4 mai (+33 pts), confirme la reprise avec un taux déjà à 72 % de la normale d’avant-confinement ! Côté Suisse, l’autoroute de Genève, fortement dépendante du trafic pendulaire et international n’a gagné que 7 points pour se situer à 32 points, soit la valeur de la semaine du 16 mars, première semaine du confinement en Suisse. Les routes urbaines et les Ponts du Rhône de Genève ont subi une augmentation de 16 et 10 points respectivement, avec 61 % et 58 % du trafic d’avant-confinement, soit des valeurs déjà supérieures à celles de la semaine du 16 mars qui étaient d’environ 30 % ! Quant à Lyon, avec une progression de +31 points, c’est près des deux tiers du trafic « normal » qui s’écoulent sur les quais du Rhône.

Le bilan de la deuxième semaine de déconfinement sera publié dès lundi 25 mai sur le site de l’Observatoire.

Méthodologie de l’Observatoire

L’Observatoire s’appuie sur les Floating Car Data (FCD) issues de la plateforme de trafic de HERE Technologies. Ces traces GPS sont des données anonymisées, collectées régulièrement par l’intermédiaire de véhicules légers connectés, d’applications smartphone ou encore de capteurs routiers. Elles indiquent en temps réel la géolocalisation du véhicule, sa direction et sa vitesse. Plus de 20 millions de traces GPS ont été analysées entre janvier et février 2020 sur les axes retenus de l’Observatoire. L’indice de trafic a été calculé par comparaison avec la moyenne de trafic observée sur cette période de référence.


À propos de Citec

Citec Digital est le laboratoire de recherche et développement numérique de Citec, groupe international de bureaux d’études spécialisés en ingénierie des transports. Créé en 1994 et basé à Genève, le groupe compte plus de 100 collaborateurs répartis dans 9 agences locales en Suisse, France et Italie. En 2020, Citec s’associe à HERE Technologies pour développer des solutions de mobilité intégrée où données spatiales et ingénierie de la mobilité se rencontrent.

www.citec.ch

À propos d’HERE Technologies

HERE Technologies est un acteur de premier plan de la cartographie numérique et des systèmes de navigation embarqués. Leur plateforme technologique permet d’accéder à des données de localisation avancées et des cartes numériques en temps réel.
www.here.com

Source : communiqué de presse de Citec

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.