Nouveaux bateaux de transport public : la CGN développe ses prestations et réduit ses émissions

La CGN a annoncé ce mercredi l’attribution du marché de construction de deux nouveaux bateaux à technologie hybride destinés au transport public, d’une capacité de 700 personnes chacun. Ils seront construits par l’entreprise suisse Shiptec.
Avec ces unités qui entreront en service en 2022 et 2023, c’est une nouvelle offre, baptisée Naviexpress, qui se mettra en place avec des cadences augmentées, des capacités accrues, et un confort amélioré. La consommation des nouveaux bateaux sera réduite de plus de 40% par rapport aux bateaux actuels, et l’attractivité des nouvelles prestations favorisera le report de la voiture vers les transports publics pour les déplacements entre les rives du lac. Une fois les deux unités en service, un trajet en bateau entre la France et la Suisse générera 30 fois moins de CO2 qu’en voiture individuelle.

De nouveaux bateaux à la pointe

La CGN vient d’attribuer le mandat de construction de deux bateaux de passagers d’une capacité de 700 places chacun. D’un coût unitaire de 28.5 millions de francs, les deux nouveaux bateaux seront fabriqués par le chantier naval suisse Shiptec AG, dont le siège est à Lucerne. Ce choix est le résultat d’un processus d’appel d’offres public international pour lequel des dizaines d’acteurs européens actifs dans la branche ont été sollicités. L’assemblage sera réalisé en intégralité au chantier naval d’Ouchy pendant les années 2021 et 2022.

Motorisés d’une technologie hybride parallèle et munis de coques perfectionnées, ces deux nouveaux bateaux permettront une consommation réduite de plus de 40% en comparaison des unités conventionnelles actuelles. Ils sont équipés de panneaux solaires sur le toit, pour un apport électrique d’appoint. La possibilité d’une remotorisation ultérieure avec une technologie encore plus favorable à l’environnement est assurée. Grâce, notamment, à une coque en aluminium au profil particulièrement élaboré, à des hélices innovantes et à l’utilisation de matériaux composites très légers, ces deux nouvelles unités se situent à la pointe de ce que l’industrie navale produit aujourd’hui, tout en offrant la fiabilité et la simplicité d’exploitation indispensables à des unités appelées à naviguer avec une ponctualité maximale 18 heures par jour toute l’année.

Source vidéo : CGN

Données techniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.