Le Goldenpass Express voit le jour chez Stadler

Une idée vieille de plus de cent ans

L’idée de relier le lac Léman, Gstaad et les lacs de Thoune et de Brienz remonte à 1873. Il s’agissait déjà d’unir trois régions touristiques majeures.

Les voies se sont finalement construites différemment: métrique (1 m) entre Montreux et Zweisimmen et normale (1,435 m) entre Zweisimmen et Interlaken.

Le projet a ressurgi à plusieurs reprises. En 1924, l’association Goldenpass a été créée. Et dans les années 1930, on songeait à construire un troisième rail.

Le MOB relance le projet

A la fin des années 2000, le MOB part sur un concept totalement différent: plutôt que de changer les rails, modifions les bogies, ces chariots amovibles qui guident les voitures. Avec un bogie à écartement variable et une rampe d’écartement, le train pourra passer d’une voie à l’autre. Le principe est aussi simple en théorie que difficile à réaliser en pratique.

Le MOB cherche un partenaire industriel pour réaliser son concept. C’est l’entreprise Alstom qui est désignée. Dès janvier 2019, quatre prototypes sont livrés et testés.

A Zweisimmen, la rampe d’écartement est construite.

Seules les voitures sont équipées des fameux bogies. Cela suppose qu’une automotrice tractera le train entre Montreux et Zweisimmen et une autre entre Zweisimmen et Interlaken.

Source : MOB
Source : MOB

Les tests sont concluants

En mars 2019, 550 passages ont été effectués d’une voie à l’autre à une vitesse maximale de 15 km/h. Cela représente douze mois d’exploitation commerciale. Un succès!

Les bogies ont près de 850 km au compteur sur la voie métrique. Les tests sur la voie normale débuteront en mai.

Les tests dépassent les espérances. Aucun dérangement n’a été identifié. Quelques adaptations mineures seront effectuées de manière à diminuer les coûts de maintenance.

Dans la dernière ligne droite

58 bogies ont été fabriqués par Alstom.
19 voitures ont été commandées chez Stadler.
3 classes: les voitures comprendront une 1re classe et une 2e classe, ainsi qu’une classe premium. Elles bénéficieront d’un espace catering.
4 voitures faisant partie du parc actuel du MOB, accessibles aux personnes handicapées, seront adaptées et intégreront la flotte du Goldenpass Express.
76 millions de francs: le coût approximatif de l’opération.

Le MOB, qui mène ce projet de concert avec le BLS, peut compter sur plusieurs partenaires, à commencer par les cantons de Vaud, de Berne et de Fribourg, l’Office fédéral des transports.

De nouveaux habits

Le Goldenpass Express est un train exceptionnel à plusieurs titres: technologique (bogie à écartement variable), touristique (passer des palmiers de Montreux aux glaciers de la Jungfrau dans la même journée), technique (il brise la barrière entre la voie métrique et la voie normale).

Ce train se distinguera également par son esthétisme. Ce travail à été confié aux ateliers PininFarina qui ont dessiné ce train de manière sobre et élégante.

Le choix des couleurs particulières, afin d’en faire un train unique, qui reflète la longue et prestigieuse histoire du Goldenpass.

Ces couleurs s’inspirent des grands express européens de la fin du XIXe siècle, tout en restant modernes.

Pour rappel, dix-neuf caisses ont été commandées auprès de Stadler.

Photo : Stadler & Goldenpass Express

La nouvelle classe prestige, un must

En plus d’une 1re et d’une 2e classe, le Goldenpass Express proposera une classe prestige.
– Les dix-huit sièges pivotent de manière à pouvoir profiter de la vue au maximum. Ils offriront un confort exceptionnel.
– Les vitres panoramiques seront exceptionnellement grandes. La partie prestige sera surélevée. Le passager se trouvera pratiquement à l’intérieur du paysage.
– Un service catering proposera une offre axée sur les produits du terroir.

Présentation PowerPoint

L’aventure se poursuit sur la voie normale

Il sera bientôt possible de relier Montreux à Interlaken sans changement de trains grâce à un bogie à écartement variable inédit.

Le bogie à écartement variable poursuit sa phase de tests avec succès. Depuis le 6 janvier 2020, un train d’essai MOB circule sur la voie normale entre Zweisimmen et Interlaken entre minuit et 5 heures du matin.

Prévu le 13 décembre 2020, le lancement du Goldenpass Express interviendra à l’été 2021.
Le calendrier définitif dépendra en effet du processus d’homologation et de différents critères liés à la complexité de ce bogie qui représente, en matière d’innovation ferroviaire, une première mondiale.

Un projet exceptionnel

Pour la technologie: changer d’écartement (+ 43%) et de hauteur en quelques secondes est totalement inédit.

Pour le tourisme: un train direct entre Montreux, Gstaad et Interlaken va augmenter l’attractivité de trois pôles touristiques. Montreux se rapprochera de la Jungfrau et de Lucerne. La réalisation d’un vieux rêve.

Pour les clients du MOB: la mise en service du Goldenpass Express permettra une augmentation de l’offre de 15% environ. Les pendulaires en retireront des avantages importants au niveau de la cadence.

Pour le paysage ferroviaire suisse: ce projet supprime la barrière entre la voie métrique et la voie normale. Comme si on passait la frontière entre le pays des chemins de fers de montagne et celui des trains rapides. Cela ouvre des perspectives prometteuses.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.