Genève doit enfin faire place aux bus

ÉDITORIAL. Les Genevois ont l’occasion de confirmer, le 27 septembre, leur vote de 2016 qui a donné la priorité aux transports en commun au centre-ville. Ce choix éclairé ne doit toutefois pas se transformer en lutte entre le camp du Bien et celui des adeptes du moteur.