Des recommandations d’économiesd’électricité pour les transports publics

Lors de son assemblée générale des 8 et 9 septembre 2022 à Lausanne, l’Union des
transports publics (UTP) a informé ses membres des sujets actuels de l’association et de la
politique. Les préparatifs en vue d’une possible pénurie d’électricité et la répartition modale
étaient au cœur des discussions.


Après la crise du Covid-19, la branche des transports publics fait face à un nouveau défi
d’importance: les incertitudes relatives à une éventuelle pénurie d’électricité l’hiver prochain.
Renato Fasciati, président de l’UTP, a rendu compte des recommandations décidées à l’unanimité
par le comité de l’association à l’intention de ses membres:

• La branche des transports publics soutient l’«Alliance pour les économies d’énergie», que les
membres de l’UTP sont invités à rejoindre.
• Campagne d’économies d’énergie à l’échelle de la branche: des astuces ciblées pour
économiser l’énergie seront élaborées et diffusées sous l’égide du groupe de travail de l’UTP
«Énergie durable» et avec le soutien des CFF. Il est recommandé aux membres de l’UTP de
se rattacher à cette campagne d’économie et d’assurer activement sa défense et son
application au sein des entreprises.
• Mesure concrète pour les gares: il s’agit de renoncer aux éclairages décoratifs et de façade (à
l’intérieur et à l’extérieur). Les éventuelles obligations contractuelles ne sont pas concernées.
• Mesure concrète pour les bureaux et les bâtiments d’exploitation: l’accent est mis sur des
mesures extraordinaires, en particulier baisser la température du chauffage et réduire l’eau
chaude et l’éclairage. De plus, chaque entreprise de transport est appelée à réaliser des
optimisations énergétiques dans l’exploitation de ses bureaux et autres bâtiments.
• Mesure concrète pour le trafic voyageurs: il convient de diminuer le chauffage dans les
espaces voyageurs, en tenant compte de la sécurité du trafic, de l’exploitation et au travail et
dans le cadre des possibilités techniques et opérationnelles.

«Les transports publics présentent aujourd’hui déjà une grande efficacité énergétique. Ils peuvent
néanmoins eux aussi apporter une importante contribution aux économies d’énergie et
d’électricité. C’est pourquoi l’UTP a élaboré ces recommandations. L’association veut en revanche
éviter des restrictions d’exploitation», a expliqué Renato Fasciati, président de l’UTP, lors de
l’assemblée générale.

Les recommandations de l’UTP se rapportent à la phase 1 actuellement en vigueur, qui repose sur
des mesures volontaires. Si une pénurie d’électricité devait effectivement se présenter, les
autorités ordonneraient des mesures obligatoires conformément au concept d’approvisionnement
de la Confédération. Jusqu’à des éventuels ordres des autorités, les transports publics
maintiendront leur offre de transport, car celle-ci est liée à des concessions, ainsi qu’en a décidé le
comité de l’UTP. L’association se prépare néanmoins activement aux niveaux d’escalade
possibles en coopération avec les gestionnaires de système rail (CFF) et route (CarPostal) mis en place au début septembre à titre préventif par la Confédération. L’UTP et les gestionnaires de
système s’engageront afin que les autorités jugent que les transports publics sont d’importance
systémique et établissent pour cette raison à leur intention un modèle d’exploitation propre
applicable en cas de pénurie d’électricité.

Répartition modale: ce que la branche des TP veut réaliser elle-même

La répartition modale était le deuxième grand sujet au menu de l’assemblée générale de l’UTP.
Les transports publics font partie de la solution dans le contexte du tournant climatique. La
branche a examiné comment elle pouvait contribuer par ses propres moyens à augmenter sa part
sur le total du trafic, dite part modale. L’UTP a présenté le rapport final comprenant des mesures
en ce sens lors de son assemblée générale à Lausanne.

Les mesures mettent l’accent d’une part sur la conquête de nouveaux clients, et d’autre part sur le
trafic de loisirs. Ce dernier doit à l’avenir être davantage utilisé par les clients actuels des
transports publics et gagner en force d’attraction auprès d’une nouvelle clientèle.
«Les possibilités d’accroître la part des transports publics sont variées. La branche montre ce
qu’elle entreprend elle-même avec un faisceau de mesures. Nous apportons ainsi une importante
contribution au tournant des transports», a expliqué le directeur de l’UTP Ueli Stückelberger.

Document : rapport final du groupe de travail


Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.